J'AI TUÉ MA COPINE

Épisode 5️⃣

Après nos ébats sexuel, nous nous sommes bien nettoyés puis nous nous sommes mis à causer.

Moi: Parfait comment tu as su où j'habite ?

Parfait: tu étais saoule ? Ce n'est pas moi qui t'a déposé ici après notre sortie ?

Moi: ah oui je suis vraiment conne ! Mais pourquoi tu es venu ici ? Moi je ne voulais plus rien faire avec toi, et je te rappelle que vos fiançailles c'est d'ici peu !

Parfait: oui je sais et je ne sais vraiment pas ce qui se passe, je suis très confus actuellement !

Moi: hum ! Tu l'aimes ?

Parfait: oui... Euhh enfin je ne sais plus trop... depuis l'autre jour, je n'arrête pas de penser à toi, on dirait que tu m'as ensorcelé ! Je n'arrive plus à toucher Carmen ni même l'a regarder, c'est seulement toi qui est dans ma tête !

Moi: mensonge ! Pourquoi tu as donc fixer la date de la dot si tu avais des doutes ?

Parfait: je ne sais pas, peut-être que je voulais t'oublier c'est tout mais je n'ai pas pu et je regrette énormément, je ne peux plus faire machine arrière pour ne pas l'a blesser, je dois aller jusqu'au bout !

Moi: je comprends ! Et moi alors dans tout ça ? Qu'est-ce que tu ressens pour moi ?

Lui: je ne saurais le décrire Geneviève, ce que je ressens pour toi est très spécial et unique ! Je t'aime même déjà comme un fou ! Hier quand tu dansais avec mon pote collée et serrée à lui la jalousie pouvais me tuer, c'est en ce moment que j'ai sû que je suis amoureux de toi et j'ai commencé à regretter d'avoir précipiter les fiançailles avec Carmen !

Moi: humm ok ! Mais tu vas devoir choisir hein ? Soit c'est Carmen soit c'est moi ah oui ! Je ne vais pas devenir ta vide couilles ni ton deuxième bureau mon chéri !

Parfait: ne t'inquiètes pas ma puce tu ne seras jamais ma djomba ok ? Pour ne pas vous blesser toutes les deux je vais vous épouser vous deux car la polygamie existe au Cameroun, surtout chez nous les Bamilékés ! Mon père par exemple avait deux femmes et étant son successeur, j'ai aussi le droit d'avoir deux femmes ou plus mais je vais me limiter à deux femmes comme mon feu père c'est tout ! Tu es d'accord avec moi ? Es-tu prête à être ma deuxième femme ?

Moi: oui ça marche pour moi ! Carmen c'est ma copine mais là elle va devoir te partager avec moi, je suis vraiment désolée pour elle ! Tu as déjà pris ton petit déjeuner ce matin ?

Lui: non et je n'ai pas faim, j'ai juste envie de toi encore et encore !

Moi: huuuummm viens là mon taureau !

Et c'est reparti pour un second round de sexe, j'étais prête à être soit sa première ou sa deuxième femme peu m'importait hein?
Dans la semaine, Margo est venue chez moi avec sa fille, son fiancé était en voyage et comme elle était en congé de maternité, et ne voulant pas rester seule, elle avait préféré venir passer une semaine avec moi et j'étais très fière. J'évitais Carmen et elle ne savait pas pourquoi. Je ne savais tout simplement pas jouer à l'hypocrite avec quelqu'un. Un soir j'étais assise au salon avec Margo, je portais sa fille que j'aimais tellement bercer.

Moi: euh... Mar qu'est ce que tu en penses de la polygamie ?

Elle: hum je ne sais pas pas moi oooh et je déteste même d'abord ça ! Pourquoi ?

Moi: non, rien ça va !

Elle: Geneviève je te connais tu ne poses jamais une question au hasard ! Un homme t'a proposé d'être sa seconde femme ?

Moi: oui c'est ça en faite ! Parfait veut que je sois sa deuxième femme !

Elle: attend un peu Parfait ? Quel Parfait ?

Moi: celui que tu connais nor !

Elle: le gars de Carmen ?

Moi: oui le même !

Margo: non mais tu es sérieuse là? Le fiancé de ta copine ? Ça avait même commencer comment pour que vous en arrivez là ? Geneviève donc tu fais à Carmen ce que tu faisais à tante Pulchérie ma mère ?

Moi:..

Margo: iiich tu n'as pas honte ? Tu t'es tapée le petit ami de tante Pulchérie maintenant c'est celui de Carmen ? Tu croyais que j'étais si naïve n'est-ce pas ? Je vous avais surpris plusieurs fois au salon mais je n'avais jamais voulu me mêler à ça c'est tout ! Tu ne vas donc jamais arrêter tes bêtises ? Donc ça veut dire que tu seras capable de me faire la même chose !

Moi: jamais Margo toi aussi ! Tu es la prunelle de mes yeux, tu es la seule personne à qui je ne pourrai jamais au grand jamais faire du mal ! Jusqu'ici, je t'ai toujours protégé contre beaucoup de choses que tu ignores même ! Comprends juste que j'aime Parfait de tout mon cœur et je suis prête à tout pour lui !

Margo: parce-que les hommes sont finis ?

Moi: ce n'est pas ce j'ai dit s'il te plaît mais c'est lui que moi je veux un point c'est tout !

Margo: je t'assure que par moment tu me fais souvent peur, surtout qu'étant plus jeune, tu avais eu le courage de coucher avec ce salaud de Pierre, de gâcher le mariage d'Alice et de tuer notre tante et sa bande de sorciers ! Ne t'étonne pas hein, je suis au courant de tout juste que je n'ai jamais voulu me mêler à ça comme je te l'ai d'abord dit ! Je ne suis pas bête comme tu le pensais, Pierre que tu aimais tant avait voulu coucher avec moi plusieurs fois mais je l'avais repoussé en le menaçant sérieusement ! Geneviève, tu as reçu un don de notre grand-père pour faire du bien et non le contraire ! Ce que tu oublies souvent c'est que dès tu fais du mal à quelqu'un consciemment, cela pourra retourner contre toi après nor ? Donc fais gaffe à toi te voilà que je préviens !

Moi: tu me surprends beaucoup mais rassures toi je le sais parfaitement ! J'ai toujours arrangé le mal que j'ai causé derrière moi, pour Parfait je n'ai jamais rien fait je te jure, c'est juste arrivé comme ça et c'est même pourquoi j'ai tenu à causer avec toi !

Margo: d'accord je l'espère vraiment parce-que je ne voudrais pas te perdre, tu es la seule personne qui me reste !

Margo m'avait énormément surprise hein ? Et moi qui croyais qu'elle n'était au courant de rien mince ! Donc ce vagabond de Pierre voulait aussi goûter ma sœur hein ? Un chien comme ça ! Carmen m'avait appelée chez elle un soir et j'y étais allée pour savoir pourquoi elle voulait me voir. Arrivée chez elle, je l'ai trouvé coucher au salon en pleurs.

Moi: c'est quoi chérie ? Qu'est-ce qui se passe ?

Carmen: rien j'ai juste envie de ta chaleur mon bébé, tu me manques trop ! Pourquoi tu me fuis depuis un certain temps ?

Moi: j'étais très occupée c'est tout ! Tu es seule ?

Carmen: oui Parfait a voyagé pour l'Ouest ce matin, il sera de retour ce week-end seulement !

Moi: d'accord ! Maintenant dis-moi pourquoi tu es en larmes ?

Carmen: prends-moi d'abord dans tes bras car j'ai très envie de toi !

Elle a voulu m'embrasser et me caresser mais j'ai refusé et je l'ai repoussé.

Moi: Carmen non ! Je ne suis pas d'humeur et je n'ai pas envie s'il te plaît !

Carmen: pourquoi ? Tu ne m'aimes plus ?

Moi: arrêtes ça s'il te plaît ce n'est pas important aussi ! Tu vas bientôt te marier nor ? Est-ce que je dois te faire un dessin ?

Carmen: tsuiipss Parfait c'est un salaud, il m'a dit ce matin qu'il aime aussi une autre fille et après notre mariage, il ira l'épouser !

Moi: et c'est ça qui te fait pleurer ?

Elle: oui ! Je ne pourrais accepter partager mon mari avec une autre femme !

Moi: hahahaha sans blagues ! Je te rappelle que toi et moi avions toujours partagé les mêmes hommes, donc ne fait pas genre comme si c'est ta première fois !

Carmen: oui mais là, c'est différent ! Parfait je ne le partagerai avec personne je le dis bien ! Tant que je suis vivante, il ne prendras jamais de seconde épouse parole de Carmen !

J'ai seulement ris dans mon cœur.

Moi: ok oh !

J'étais restée avec elle toute la journée, après je suis allée au salon voir mes clients.
J'avais appelé Parfait qui m'avait certifié qu'il était au village mais revenait le week-end pour commencer les préparatifs du mariage traditionnel.

Je savais très bien de quoi Carmen était capable mais je n'avais pas peur d'elle et pour Parfait j'étais prête à l'affronter. J'avais connu beaucoup d'hommes mais jamais aucun d'eux, ne m'avait intéressé comme Parfait.
Comme convenu, il était de retour mais nous causions juste au téléphone. Margo était retournée chez elle avec sa fille car son fiancé était de retour, moi j'étais moi calme dans mon coin en observant la situation.

Le jour du mariage traditionnel de Carmen, j'étais auprès d'elle, elle riait avec moi ne sachant pas que nous devions bientôt être des co-épouses et cela me faisait beaucoup marrer. Parfait et moi nous nous lançons parfois les clins d'yeux de temps en temps et on se faisait aussi des petits textos rapides. À la fin de la cérémonie, Carmen était tellement épuisée qu'elle est allée se coucher, moi je suis rentrée chez moi avec Parfait incognito.

Parfait: je suis bien fatigué !

Moi: attends je vais te faire un petit massage ça va beaucoup te soulager ! Mais sinon vous étiez très beau hein !

Parfait: merci chérie ! Ton tour arrive bientôt !

Moi: ce jour, je serai habillée comme une princesse arabe, je voudrais que ça soit un évènement inoubliable, je veux que tu donnes à manger et à boire à ma famille jusqu'à ce qu'ils n'en peuvent plus !

Parfait: c'est un petit problème !

Moi: tu rentres quand ?

Lui: la semaine prochaine ! Mais avant, laisses moi d'abord marquer ma signature sur toi, Geneviève je veux un enfant s'il te plaît, Carmen dit qu'elle n'est pas encore prête pour concevoir maintenant !

Moi: d'accord mais s'il te plaît promets moi de respecter ta parole et tes engagements envers moi !

Lui: je te le promets bébé sur la tombe de mon père que tu seras mon épouse devant Dieu et devant les hommes !

Entendre ça m'avait donné la joie au cœur et j'étais motivée à affronter Carmen comme pas possible.
Des mois passèrent, Carmen et Parfait s'était mariés à la mairie et tout s'était très bien passé. J'étais enceinte de trois mois déjà et mon ventre ne se voyait pas. Parfait avait déjà fait le premier pas dans ma famille il ne restait que le mariage traditionnel. Finalement Margo et son fiancé ont décidé d'officialiser leur union, Carmen et moi nous ne nous voyons plus comme avant, même au téléphone c'était juste les rares bonjours bonsoirs. Chacune avait enterré son passé odieux pour aller de l'avant. J'avais déménagé dans un nouvelle maison du côté d'Essos et c'est Parfait qui l'avait choisi. Et avec son aide, j'avais agrandi mon salon de coiffure, j'avais désormais un service d'esthétique et de massage aussi, j'avais mis la climatisation et les portes vitrées bref la déco était parfaite. Parfait m'avait ramené plusieurs accessoires de Dubaï. À mon cinquième mois de grossesse, j'étais à l'hôpital avec Margo qui m'accompagnait. Ce jour, lorsque nous étions prête à emprunter le taxi, j'ai vu Carmen de l'autre côté de la route qui nous regardait et j'ai fait genre je ne l'ai pas vu. Dès que le taxi s'est arrêté, nous sommes montées et direction la maison. Je savais qu'elle allait chercher à me voir coûte que coûte et c'est ce qui s'était passé le lendemain matin au salon. Quand elle est entrée, elle fut très surprise du changement, elle est venue me trouver dans mon bureau.

Carmen: hum donc maintenant on fait des investissements en secret !

Moi: hum je n'ai rien fait en secret !

Elle: ok ! Tu as beaucoup changé hein ? Qu'est-ce qui ce passe même ?

Moi: à toi de me dire ! Depuis que tu t'es mariée, est ce que tu me cherches encore ?

Carmen: tu as beaucoup changé avec moi Geneviève, tu as déménagé je n'étais pas au courant, tu as agrandi ton salon c'est maintenant que je le constate, tu es enceinte c'est hier que je le vois, ça veut dire que tu me cache beaucoup d'autres choses !

Moi: Carmen je ne te cache rien ! C'est toi qui a décidé de me tourner le dos après ton mariage, moi je suis et je reste toujours la même Geneviève ELLA que tu as connu, j'ai juste décidé d'arrêter ce que nous faisions avant toi et moi et tu sais de quoi je parle ! Carmen j'ai 28 ans maintenant et je dois me stabiliser ! Comme tu vois ça été très difficile pour moi de concevoir et pour mon bien et celui de mon bébé, j'ai décidé de faire profile bas maintenant ! Je ne suis pas hypocrite et tu le sais, tu ne me cherche pas moi également je ne vais pas te chercher c'est tout !

Carmen: hum ok ! C'est donc qui le géniteur ? Je peux au moins connaître qui est mon beau caché ?

Moi: tu le connais très bien, mais t'inquiètes tu le verras très bientôt ! Et toi, comment tu vas ?

Carmen: ah je suis là ooh, je ne me plains pas pour le moment, mon business donne très bien et côté foyer, tout se passe aussi bien !

Moi: cool ! Et comment se porte notre mari ?

Carmen: très bien, seulement il est décidé à prendre une seconde épouse !

Moi: du moment où tu signes déjà polygamie, attends toi à avoir une co-épouse ma chérie, donc tu n'as pas le choix hein ?

Carmen: je sais mais je ne les laisserai jamais en paix, je vais montrer à celle-là le feu elle verra !

Moi: hahahaha !!! Pardon hein, comme si tu es invincible !

Nous avions continué de papoter, je savais très bien que Carmen n'était pas une fille facile, elle était comme moi prête à tout si elle voulait te nuire, je savais parfaitement que le combat allait être rude mais l'une de nous allait y passer.

À suivre....
 

Membres en ligne